Notre Histoire

Notre Histoire 

Le Réseau Canadien des Montagnes (RCM) est une alliance volontaire de partenaires universités, gouvernementaux, communautés autochtones et entreprises dédiées à la durabilité des environnements de montagne et des communautés à travers le pays et partout dans le monde. RCM était établie en Janvier 2016 pour aborder en collaboration des obstacles dynamiques qui sont confrontées dans les régions montagneuses par employer les capacités existantes et par construire de nouvelles relations de recherche entre les chercheurs et communautés autochtones et non-autochtones. Notre vision est que le RCM deviendra un chef national et mondial dans la recherche interdisciplinaire et inclusif de montagne, co-conçu avec le perspectif qui reconnaît l’interconnexion des systèmes de montagne entre l’environnement, l’économie et la société et encourage une approche intégrée pour la recherche à long terme, la durabilité à long terme et le service aux besoins des communautés de montagne. RCM et son centre administratif est hébergé à la faculté des sciences de l’Université de l’Alberta.

Un RCE des montagnes 

Les premières étapes de planification ont commencé avec l’Atelier des premiers dirigeants le 18 mai, 2015 au Collège du Yukon à Whitehorse, YT où nous avons examiné l’orientation potentielle pour un RCE des montagnes. Cet atelier a été suivi par l’Atelier de planification du RCE en Janvier 2016 à l’Université d’Alberta qui était axé sur l’établissement de principes directeurs pour la structure de gouvernance du RCM et sur l’identification de thèmes de recherche possible. Dans le cadre de l’établissement de ce réseau, le RMC dirigera la préparation d’une proposition de Réseaux de centres d’excellence (RCE). Les réseaux de centres d’excellence (RCE) est un programme du gouvernement fédéral, créé en 1989, pour financer les établissements d’enseignement, l’industrie, le gouvernement et les organismes à but non lucratif afin d’établir des réseaux de recherche à grande échelle. Le programme des RCE accorde un financement à long terme (renouvelable jusqu’à 15 ans) pour la recherche pluridisciplinaire dirigée par l’université sur des questions d’importance stratégique pour les Canadiens. Comme le RCM a pris forme au cours de ce processus, une série de webinaires ont été tenus en avril 2017, septembre 2017, et mars 2018 pour discuter publiquement et recevoir des commentaires sur les thèmes de recherche, la lettre d’intention et le processus de soumission d’une demande complète de RCE en juillet 2018. Le 3 avril 2018, le RCM, l’Université de l’Alberta, l’AICBR et le Collège du Yukon ont organisé un webinaire en direct présentant les trois modes de recherche de RCM (dirigés par des chercheurs, dirigés par des partenaires, et dirigés par les communautés autochtones) qui guideront le réseau.

Le Secrétariat des RCM a annoncé un appel de propositions le 8 août 2017, avec un financement de 75 millions de dollars sur cinq ans. Les réseaux nouveaux et établis seront admissibles à ce concours et il n’y a pas de thème spécifique pour la compétition. La première étape de la demande, la lettre d’intention, devait être présentée le 15 novembre 2017. Les invitations pour les demandes complètes sont arrivées en février 2018 et ces demandes sont attendues en juillet 2018.  Les résultats du concours seront annoncés en octobre 2018 et les fonds seront disponibles au cours de l’exercice 2018-2019. A partir de la date de sa création, le RCM a dirigé la préparation d’une proposition des Réseaux de centres d’excellence (RCE) qui sera soumise à l’été 2018.La recherche financée par les RCE profite aux Canadiens en soutenant la croissance de la capacité de recherche multidisciplinaire du Canada, en générant de nouvelles connaissances et des applications novatrices, en offrant des possibilités de formation pour développer une main-d’œuvre diversifiée et qualifiée et en encourageant la collaboration nationale et internationale entre les universitaires, le gouvernement, les organisations non gouvernementales , Les entreprises privées et les partenaires communautaires.

Notre Processus

Pour atteindre l’objectif du RCM de créer un réseau de recherche pancanadien, nous nous sommes appuyés sur des groupes initiateurs de plusieurs provinces et territoires pour créer des partenariats de recherche et façonner la formation du réseau. Les groups initiateurs en Alberta, en Colombie-Britannique, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Yukon ont guidé les pratiques de consultation en fournissant un groupe diversifié d’intervenants et de partenaires à consulter. Consultez notre page Groupes initiateurs pour plus d’informations sur la structure et les initiatives individuelles des groupes. Deux années de consultations continues ont abouti à ce programme de recherche cible, avec des partenaires engagés à transformer la recherche en actions significatives. Les membres du RCM comprennent les gouvernements provinciaux et territoriaux; les organisations autochtones; les universités et les collèges; et de nombreuses entreprises, organismes sans but lucratif et fondations, municipalités de montagne et partenaires internationaux. Les nouvelles collaborations encouragées par le RCM ajouterons immédiatement une valeur significative à des décennies d’investissements dans la recherche en montagne et maximisent l’impact de la recherche future en établissant des partenariats efficaces, respectueux et à long terme. Nos consultations approfondies ont également facilité une base de données de contacts privés et un Annuaire de plus de 3000 personnes dans les universités, les directions gouvernementales et les organismes communautaires avec un aperçu de leur engagement dans la recherche canadienne sur la montagne. Le Comité international de la montagne a organisé le premier Festival de montagne de RCM, du 9 au 15 décembre 2016, qui a célébré les connaissances et les expériences vécues des cultures montagneuses canadienne. Du 4 au 11 décembre 2017, le deuxième Festival annuel de montagne a honoré le thème des Nations Unies pour la Journée internationale de la montagne « Les montagnes sous pression; climat, faim, migration » en rassemblant des chercheurs, des expositions et des experts sur les impacts particuliers des écosystèmes et des communautés montagnardes. Vous pouvez consulter le site web de la Journée international de la montagne pour un aperçu de nos événements inauguraux et 2017 du RCM Festival des montagnes sur: https://www.internationalmountainday.ca/.

Diagram of the provisional governance model

Notre structure initiale des comités comprenait:

  • Groupe de pilotage: Le groupe de pilotage est le principal organisme décisionnel du Réseau Canadien des Montagnes. Le groupe de pilotage doit prendre en considération les vues présentées par les membres du réseau et les affiliés, par le biais des groupes initiateurs et autrement, et les unifier en une seule voix.
  • Conseil consultatif: Le conseil consultatif est un groupe de personnes qui fournissent des conseils au Réseau Canadien des Montagnes et au Groupe de pilotage du Réseau Canadien des Montagnes et qui ne s’intéressent pas à la réussite du réseau et ne peuvent pas générer un gain financier grâce à leur participation.
  • Comité du personnel hautement qualifié: Le comité du personnel hautement qualifié (PHQ) est responsable de l’élaboration de la programmation pour contribuer à la formation et au maintien en poste du PHQ au Canada. Des PHQ sont des stagiaires et des chercheurs tels que les étudiants de premier cycle et les cycles supérieurs, les boursiers postdoctoraux, les associés de recherche, les assistants de recherche, les techniciens et les étudiants d’été (Guide des programmes des RCE). La programmation PHQ devrait «ajouter de la valeur aux initiatives formelles de formation déjà disponibles dans la communauté universitaire et viser à aider PHQ à trouver un emploi dans l’économie canadienne» (Guide des programmes des RCE).
  • Comité de gestion des données de recherche: Le comité de gestion des données de recherche (GDR) est chargé d’élaborer un plan stratégique de gestion des données de recherche pour le Réseau Canadien des Montagnes. Le GDR met l’accent sur une mobilisation efficace de la connaissance et le respect des intentions des détenteurs de connaissances.
  • Comité international de la journée de la montagne: Le comité international de la journée de la montagne est chargé de la planification et la réalisation du Festival annuel de la montagne à l’Université d’Alberta. En l’honneur de la Journée internationale de la montagne des Nations Unies le 11 décembre, le Festival de la montagne réunit la communauté de montagne pour célébrer la richesse et la diversité incroyables des cultures, des écosystèmes et des paysages de montagne au Canada et dans le monde entier.

Le RCM a évolué organiquement grâce à ce processus de développement et s’est solidifié en quatre comités et conseils:

  •      Cercle de conseillers autochtones (CCA)
  •      Conseil consultatif international (CCI)
  •      Comité de gestion de la recherche (CGR)
  •      Comités du conseil d’administration (BDC)

Consultez notre page Comités et Conseils pour un aperçu de leurs membres et une description complète de leurs rôles et responsabilités spécifiques. Le RCM entend servir de forum pour aborder de manière collaborative les différents défis auxquels sont confrontées les régions de montagne en exploitant les capacités existantes et en recherchant de nouvelles ressources. Dans le cadre de l’établissement de ce réseau, le RCM dirigera la préparation d’une proposition de Réseaux de centre d’excellence (RCE). Au cours des cinq premières années de financement des RCE, le RCM deviendra le partenaire privilégié pour aborder et résoudre les défis socio-environnementaux et économiques complexes dans les régions montagneuses du Canada en adoptant de multiples façons de connaître grâce à une recherche interdisciplinaire robuste et à des partenariats intersectoriels. 

Pour consulter la section Foire aux questions sur le processus de planification des RCE, consultez notre page condensée sur le RCE de Montagne.

Traduit par Rebecca Isbister et Katherine Meloche