Dr. Scott McDougall

Dr. Scott McDougall, Phd

Biography

Landslides and related natural and man-made geological hazards (geohazards) can travel long distances and pose a significant risk around the world to people, property and the environment. The long-term goal of my research program is to help reduce the losses caused by these events by developing a suite of tools and techniques that improve the ability of engineers and geoscientists to answer the following questions:

1) What is the probability that a landslide or related geohazard of a given size will occur?
2) If it occurs, what is the probability it will reach a certain location of interest (e.g. a community)?
3) If it reaches that location, what is the probability it will cause a certain degree of damage?
4) If the resulting risk is unacceptable, how much can it be reduced with various mitigation options?

In the short term, our work is focused on the following key geohazards: rock avalanches, debris flows, debris floods, tailings dam breaches, shoreline erosion and landslide-generated waves. All of these geohazards present us with unique research challenges. To address these challenges, our research approach integrates the following four methods: 1) field data collection and mapping of past events using state-of-the-art equipment, 2) statistical analysis of the data we collect to look for trends, 3) development and calibration of computer models that can be used to predict how far, how fast and in what direction future events may travel, and 4) laboratory experiments to study the underlying fundamental processes that influence the behaviour of these events.

My research interests and mentoring approach draw significantly from my experience as a consulting engineer, and I maintain strong industry connections.  As a result, students, postdoctoral fellows and research assistants in my program gain fundamental and specialized geohazard knowledge and skills that are in high demand in practice.

Biographie

Les glissements de terrain et les risques géologiques naturels et artificiels associés (risques géologiques) peuvent parcourir de longues distances et représenter un risque important pour les personnes, les biens et l’environnement. L’objectif à long terme de mon programme de recherche est de réduire les pertes causées par ces événements en développant une série d’outils et de techniques qui améliorent la capacité des ingénieurs et des géoscientifiques à répondre aux questions suivantes:

1) Quelle est la probabilité qu’un glissement de terrain ou un géorisque associé d’une taille donnée se produise?
2) Si cela se produit, quelle est la probabilité qu’elle atteigne un certain lieu d’intérêt (par exemple une communauté)?
3) S’il atteint cet endroit, quelle est la probabilité que cela provoque un certain degré de dommage?
4) Si le risque qui en résulte est inacceptable, dans quelle mesure peut-on le réduire avec différentes options d’atténuation?

À court terme, notre travail est axé sur les principaux risques géologiques suivants: avalanches de roches, coulées de débris, inondations de débris, brèches de digues à stériles, érosion du littoral et vagues de glissements de terrain. Tous ces risques géologiques nous présentent des défis de recherche uniques. Pour relever ces défis, notre approche de recherche intègre les quatre méthodes suivantes: 1) la collecte de données sur le terrain et la cartographie des événements passés en utilisant un équipement de pointe,
2) analyse statistique des données que nous recueillons pour rechercher des tendances, 3) développement et étalonnage de modèles informatiques pouvant être utilisés pour prédire dans quelle mesure, à quelle vitesse et dans quelle direction les événements futurs peuvent se déplacer, et 4) des expériences en laboratoire pour étudier les processus fondamentaux sous-jacents qui influencent le comportement de ces événements.

Mes intérêts de recherche et mon approche en tant que mentor s’appuient largement sur mon expérience d’ingénieur-conseil et je maintiens des liens solides avec l’industrie. Par conséquent, les étudiants, les stagiaires postdoctoraux et les assistants de recherche de mon programme acquièrent des connaissances et des compétences fondamentales et spécialisées en géorisage qui sont très demandées dans la pratique.